Juteuse Cerise

Reads: 119  | Likes: 0  | Shelves: 0  | Comments: 0

  • Facebook
  • Twitter
  • Reddit
  • Pinterest
  • Invite

Status: Finished  |  Genre: Adult Romance  |  House: Booksiesilk Classic Group

Le diacre Gérard Dujardin a une folle envie d'une femme. Pas de n'importe laquelle, car il préfère les femmes juteuses et rondelettes. C'est pourquoi il va voir Cerise, une fille qu'il connaît relativement bien et qui connaît ses préférences et ses habitudes...

Juteuse Cerise

 

Déjà à trois heures du matin, le diacre Gérard Dujardin s'était levé tout excité. Il avait rêvé qu’il était au lit avec Miche Bernardon, l’appétissante icône rondelette du cinéma français extrêmement sexy. Elle lui avait bien permis de jouer avec ses magnifiques nichons, mais au moment où Dujardin avait voulu enfoncer sa bite dans la chatte de Miche, elle s’était évaporée sans laisser de trace.

 

Fort déçu et excité à l’extrême, Dujardin était allé se branler dans la salle de bain. Peine perdue, car déjà à onze heures du matin le braquemart de Gérard était raide dans son caleçon et dressé en l’air comme le mât d’un voilier. Dujardin avait une envie folle de sauter une femme qui ressemble quelque peu à Miche Bernardon. Il n’en connaissait qu’une, Cerise, qu’il avait encore vue deux jours avant lors d’une cérémonie d’obsèques que Dujardin avait dirigée dans l’église de Saint-Georges.

 

Ainsi, le diacre Gérard n’a pas tergiversé. A trois heures de l’après-midi, il s’est présenté au bar “La Pêche Juteuse” sur la Chaussée d'Alsemberg à Bruxelles. Cerise l'attendait, car il l'avait appelée aussitôt après qu’avec sa pine en érection il avait pensé à elle.

 

Cerise n’était pas étonnée de voir apparaître le diacre. Lorsque la quête à l’église de Saint-Georges lui avait assez rapporté, Dujardin venait régulièrement la voir.

 

Aujourd’hui, j’ai une envie folle de te sauter au naturel,” dit le diacre. “Voici mes 100 euros.”

 

Cerise a accepté les deux billets de 50 euros et les a mis dans le tiroir de la table de chevet. Comme Gérard Dujardin appartenait au clergé et que Cerise savait qu’il n’avait pas des revenus illimités, elle avait adapté ses tarifs pour le diacre. Pour 20 euros, elle le branlait de sa main. Pour 10 euros de plus, il pouvait éjaculer entre ses tettes. 50 euros pour une pipe, sans qu’elle avale son sperme, 75 euros pour la baiser avec un préservatif, 100 euros la baise au sabre blanc. Comparé à ce que Cerise chargeait à ses autres clients, c’étaient des prix d’ami, et Gérard Dujardin en était bien d’accord.

 

Cerise s'était déshabillée, à l'exception de son slip, et elle était allongée sur le ventre dans son lit, attendant que Duyckaerts se déshabille également.

 

Pourquoi était-il nécessaire que tu viennes à l'enterrement avant-hier?" a demandé le diacre.

 

Disons que j'ai plus de clients dans ta paroisse que toi,” a répondu Cerise. “Mais je ne veux pas en parler. Maintenant, fais ce pour quoi tu es venu me voir.”

 

Alors, enlève ta culotte, ma fille," a dit Dujardin. “Sinon, je ne peux pas toucher ta chatte. Et ne mets pas ta main devant, comme la dernière fois. J'adore voir ton putain de trou de baise, tu sais.”

 

Cerise était allongée sur le côté, voulant conserver sa dernière once d'estime de soi. Elle s'est couchée sur le ventre et dit:

 

Qu'est-ce que tu attends? Il suffit de baisser ma culotte toi-même et de mettre ta bite dans ma chatte. Tu devras le faire par derrière aujourd'hui.”

 

Le diacre ne s’est pas fait prier. Il a attrapé le bord supérieur du slip et l'a baissé. Il ne l’a pas enlevé du tout. Cerise luttait dans sa tête aussi longtemps qu'elle le pouvait, mais elle avait besoin d’être sautée. Elle adorait de sentir Dujardin ou un autre homme bouger dans sa foune. Le braquemart dur du diacre remplirait son vide alors qu'il bougeait sur elle tout en haletant avec un plaisir incontrôlable.

Cerise a ouvert légèrement les jambes pour permettre à Gérard d'accéder plus facilement à sa fente. Il a enfoncé sa bite raide au fond de la crevasse béante. Avec les puissantes poussées de ses hanches entraînées au sexe, il a supprimé sa culpabilité et alimenté son désir.

Cerise pressait son cul contre l’entrejambe du diacre alors que la bite s'enfonçait profondément dans son trou de baise. Et que Cerise le veuille ou non, elle n'y pouvait rien… Malgré ses près de quinze ans d'expérience dans le plus ancien métier du monde, elle n'avait jamais eu d'orgasme aussi longtemps ni aussi fort. Après que le diacre avait également explosé au fond d'elle, pendant que son sperme coulait de la moule de Cerise, Dujardin a semblé prendre un moment pour réfléchir tranquillement. Il a sorti un Kleenex de la boîte sur la table de chevet, a essuyé son pénis maintenant flasque et l'a rentré dans son caleçon. Puis, il s’est penché et a embrassé Cerise sur la joue.

 

Que Dieu soit avec toi, ma fille. Je prierai pour le pardon de tes péchés.” dit-il.

 

"Merci, Père Gérard," a dit Cerise. "Tu m'as fait venir aujourd'hui comme jamais avant... Prier pour le pardon de mes péchés ? Ne te gêne pas. Tu ne devrais pas t'attendre à ce que je fasse la même chose pour toi.

 

"Ce n'est pas nécessaire,” a répondu le diacre Gérard Dujardin. "Je me débrouillerai moi-même, ne t’inquiète pas, ma belle.”

 

Et sur ces mots, le diacre s'en est allé, laissant vingt euros supplémentaires sur la table de chevet de Cerise. C'était de l'argent pour acheter son silence, elle en avait l'expérience. Quand son oncle Alphonse la sautait quand elle avait quatorze ans, elle avait aussi reçu de l'argent pour acheter son silence. Seulement, Alphonse en ce temps-là ne lui donnait que cinq euros à chaque fois.

 

© Robur Quercus 2022

 

 


Submitted: April 04, 2022

© Copyright 2022 Robur Quercus. All rights reserved.

  • Facebook
  • Twitter
  • Reddit
  • Pinterest
  • Invite

Add Your Comments:

Boosted Content from Premium Members

Short Story / BDSM

Short Story / Erotic Flash

Short Story / General Erotica

Other Content by Robur Quercus

Short Story / Adult Romance

Short Story / Adult Romance

Short Story / Adult Romance